Le GDA Sidi Amor est une association à but non lucratif, mobilisant les riverains d'un site naturel situé dans la zone périurbaine de Tunis, autour d’un objectif communautaire et central : la valorisation des ressources naturelles et la protection de la biodiversité et de l'éco-diversité du site, qui a décidé de s’attaquer aux problématiques socio-économiques locales, en partenariat avec les autorités publiques et de relever les défis suivants : la protection du site contre l’érosion, les dégradations, les pollutions urbaines, la lutte contre les feux de forêt et la perte de biodiversité, la gestion de l’eau et de l’énergie, la dépréciation endémique du travail et de certains métiers artisanaux, les besoins de restructuration de la société civile pour le développement de la Tunisie... suite

______________________________________________________________________________

__________________________________________________________

______________________________________________________________________________

__________________________________________________________

LA ROSE DE L'ARIANA

Un projet de développement et de dynamisation des territoires ruraux de l'Ariana à partir d'une fleur emblématique de la Cité

La rose est une des plantes les plus porteuses de symbolisme au niveau de la région de l’Ariana. Elle fut plantée pendant des siècles et a meublé de vastes vergers qui ont fait la notoriété de la région par rapport à cette fleur.

L’urbanisation « sauvage » des espaces ruraux péri-urbains a totalement décimé la rose dont il ne reste qu’un souvenir, entretenu par un festival que la Ville de l’Ariana organise en son honneur.

Le Gouvernorat de l’Ariana et le GDA Sidi Amor, (ONG experte dans le domaine de la rose), se sont engagés pour mettre sur pied un plan de développement durable à travers la promotion de la culture de la rose dans le territoire de l’Ariana. Ils ont mobilisé de nombreux acteurs institutionnels et de la Société Civile, ainsi que les unités de recherche, afin de l’intégrer dans le plan quinquennal de développement de la Région (2016-2020) et en faire un axe de valorisation environnementale et patrimoniale. Cet axe permettrait de fournir de nombreuses opportunités d’emplois aux jeunes, aux femmes rurales ainsi que la création de petites et moyennes entreprises.

 

 

Logos